Conseil administration de la Fondation

Dr Céline Crowe, présidente

Médecin de famille, Dr Crowe est une gestionnaire retraitée du réseau de la santé depuis avril 2017 . Elle a exercé la médecine de 1982 à 1988 à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal et a occupé, de 1988 jusqu’à sa retraite, le poste de directrice du développement et des affaires médicales dans cet établissement. Elle a assumé l’intérim de la direction des services professionnels du CIUSSS Centre sud de l’Île de Montréal jusqu’en octobre 2015.

Chargée d’enseignement clinique à l’Université de Montréal, elle s’est impliquée dans l’enseignement en soins aux personnes âgées, l’organisation des services de santé et l’éthique clinique.  Elle a participé à des comités d’éthique clinique et d’éthique de la recherche pendant plus de 20 ans, et a participé à un nombre important de comités régionaux, tables ministérielles, comités aviseur du MSSS , tables de concertation, comités du RUIS de l’UdeM, du Collège des médecins du Québec,touchant la gériatrie et l’organisation des services de santé. Elle a accompagné des établissements de santé dans la révision de leur organisation des services aux personnes âgées, participé au comité organisateur de 21 colloques dont 2 internationaux et a agi en tant que conférencière dans plus 90 communications.

Mohamed Hocini, trésorier
Comptable

Mohamed Hocini est d’origine berbère.  Il est père de deux enfants. Comptable, il se consacre aux organismes communautaires qu’il aide et soutient de ses nombreux conseils.

Guylaine LeDorze, administratrice
Orthophoniste, Professeure titulaire, Université de Montréal

Professeure et chercheuse à l’École d’orthophonie et d’audiologie de l’Université de Montréal, Guylaine LeDorze nous a fait profiter de sa vision pédagogique et personnelle des besoins des proches de personnes aphasiques en collaborant bénévolement à la vidéo éducative Pour communiquer avec une personne aphasique. C’est avec bonheur que la Fondation Maison de l’aphasie bénéficie de sa présence et de ses conseils judicieux.

Christiane Gélinas, administratrice

Détentrice d’un M.B.A. (finances) de l’École des Hautes études commerciales de Montréal, Christiane Gélinas fut directrice des ressources financières et informationnelles  de l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal de 1998 à 2013 avec comme principales responsabilités  celle des finances, de la comptabilité, de la paie, des approvisionnements, de l’informatique et des fonds de recherche, d’enseignement et de la Fondation . Elle fut également responsable de l’application de la Loi d’accès à l’information ainsi que de la préparation et de la présentation des dossiers du Comité de vérification de contrôle budgétaire.  Préalablement, elle fut conseillère en gestion chez CGI,

Sylvain Chartier, vice-président
Économiste à Hydro-Québec

Micheline Hubert, administratrice
Orthophoniste à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal

«Depuis les visions ambitieuses de personnes aphasiques des premiers jours et de ses moyens modestes, l’AQPA a essaimé à travers le Québec, contribuant à la naissance d’un regroupement des associations de personnes aphasiques du Québec. Témoins privilégiés du développement de l’AQPA depuis ses toutes premières années, avec des personnes aphasiques et leurs proches, avec des bénévoles, des collègues, des amis, avec notre famille, nous avons participé à son évolution chacun à notre manière. Vivre cette expérience, en partager chaque défi, chaque succès, fut des plus enrichissant.

Par amitié, par solidarité et avec le désir d’offrir notre aide, notre appui, notre écoute, nous choisissons de poursuivre cette belle aventure. Dès les premiers pas de l’AQPA, nous avons adhéré à ce projet de milieu de vie pour les personnes aphasiques et pour leurs proches. Et, nous ne sommes pas seuls. Au fil du temps, l’AQPA a accueilli des étudiants, des chercheurs, des professionnels de plusieurs disciplines, des bénévoles qui ont aussi partagé ce même rêve. C’est cette vie, c’est cette fraternité qui nous anime toujours. La « Maison de l’Aphasie » est un projet réalisable, car ce que nous voulons  tous par-dessus tout depuis 35 ans, c’est précisément de faire vivre ce milieu de vie! Aujourd’hui, par ces quelques mots, nous unissons nos voix au choeur des personnes aphasiques. Ensemble et avec vous, nous souhaitons sincèrement réaliser ce rêve.»

Marie-Claire Nadeau
(Siège au CA à titre de présidente du Conseil d’administration de l’AQPA)

Après plusieurs années d’intervention communautaire, soit avec les jeunes, ou dans l’organisation de services de garde et aussi dans des projets d’économie sociale, Marie-Claire Nadeau a réalisé un mandat de cinq ans en coopération internationale avec SUCO.  À ce titre, elle a participé à la création d’un regroupement de femmes vivant sur les territoires miniers du Pérou. L’historique des 30 ans de cette association a d’ailleurs fait l’objet d’une publication en septembre 2016.  

De retour du Pérou, elle s’est investie pendant près de 20 ans, dans des projets de développement local du Sud-Ouest de Montréal au sein de l’équipe de la Corporation de développement économique RESO. Elle a  fondé et dirigé la première mutuelle de formation territoriale de la main-d’œuvre pour les PME et les organismes de ce secteur. 

Depuis 10 ans, elle siège au conseil d’administration fondateur de l’ONG ADNS pour la survie d’une école de village en Haïti. 

En septembre 2010, suite à un malencontreux AVC, son conjoint et complice de vie, Joseph Giguère, est devenu aphasique. Elle prend alors la décision de se consacrer à sa réadaptation. Son implication au sein de l’AQPA et de la Fondation Maison de l’aphasie représente un prolongement de cet engagement.

« Pour faire reculer les limites de l’impossible, pour surmonter les difficultés liées à l’aphasie, Joseph et moi rêvons du jour où les chercheurs, neurologues, orthophonistes, ergothérapeutes, les associations de personnes aphasiques du Québec et toutes les personnes concernées par cette situation imagineront et bâtiront un projet audacieux de réadaptation et d’intégration de la personne aphasique. Le premier pas vers le possible, c’est maintenant qu’on le fait! »