Lexique

Agnosie

L'agnosie est l'impossibilité de reconnaître des objets, alors que les fonctions sensorielles (vision, audition, toucher, etc...) sont normales.  La reconnaissance d’un objet nécessite une interprétation par le cerveau et donc la possibilité de réception et de mémorisation des informations. L’atteinte d’une zone du cerveau est susceptible d’entraîner l’apparition d’agnosie.

http://www.vulgaris-medical.com/

 

Agrammatisme

Comportement linguistique acquis et stable après l'évolution d'une aphasie motrice qui se caractérise par un débit ralenti, une réduction du vocabulaire disponible, une réduction quantitative et une simplification des structures syntaxiques disponibles, une brèveté des phrases et une tendance à la juxtaposition, aux élisions et aux substitutions portant spécifiquement sur les monèmes grammaticaux.

BÉRUBÉ, Louise. Terminologie de neuropsychologie et de neurologie du comportement, Montréal, Les Éditions de la Chenelière Inc.,1991, 176 p., p. 62.

 

Agraphie

Incapacité  d'exprimer ses idées et ses sentiments en utilisant des mots écrits ou des signes. Elle porte parfois sur l'expression. L'amnésie graphocinétique correspond à la perte du savoir graphique, c'est-à-dire de l'écriture.

Les problèmes découlant de la dysorthographie sont :

  • Une lenteur d'exécution, des hésitations et une pauvreté des productions ;
  • Des fautes d'orthographe, de conjugaison, de grammaire et d'analyse ;
  • Des difficultés à l'écrit semblables à celles du dyslexique ;
  • Des erreurs de copies et des découpages arbitraires ;
  • Des économies de syllabes, des omissions et des mots soudés.

http://www.vulgaris-medical.com/encyclopedie/agraphie-5683.html

 

Anarthrie

Maladie de la parole, et non pas de la fonction linguistique, où il y a perte de la capacité d'articulation du langage consécutive à une lésion de la circonvolution frontale ascendante gauche et des fibres qui la relient à l'aire de Broca.

Source BÉRUBÉ, Louise. Terminologie de neuropsychologie et de neurologie du comportement, Montréal, Les Éditions de la Chenelière Inc.,1991, 176 p., p. 59.

 

Anomie frontale

Trouble de l'évocation des mots par une lésion de la convexité frontale gauche antérieure à l'aire de Broca. Le manque du mot se rapproche de l'aphasie de Broca en ce qu'il se manifeste par des délais ou des absences de réponse et qu'il peut être contré par l'ébauche orale.

BÉRUBÉ, Louise. Terminologie de neuropsychologie et de neurologie du comportement, Montréal, Les Éditions de la Chenelière Inc.,1991, 176 p., p. 72.

 

Anosognosie

Inconscience ou négation du déficit (hémiparésie, hémianesthésie, hémianopsie), accompagnant un syndrome d'héminégligence.  La négation d'un déficit moteur se rencontre avec les lésions pariétales droites alors qu'une lésion gauche peut occasionner une inconscience du déficit aphasique. C'est la méconnaissance plus ou moins volontaire, par le malade, de son affection , cependant évidente, comme par exemple une hémiplégie ou une affection compromettant sa liberté de déplacement.

Source BÉRUBÉ, Louise. Terminologie de neuropsychologie et de neurologie du comportement, Montréal, Les Éditions de la Chenelière Inc.,1991, 176 p., p. 38.

http://fr.mimi.hu/medecine/anosognosie.html

 

Dysarthrie

La dysarthrie est la difficulté à parler et à émettre des sons (au sens large), d'origine centrale (due à des lésions de l'encéphale de façon générale, les noyaux gris centraux et le cervelet étant compris dans l'encéphale) donc liée à une lésion anatomique du système nerveux sans qu'il existe une paralysie ou des lésions des organes de la phonation c'est-à-dire de la langue, des mâchoires, du larynx, entre autres. Au cours de la majorité des dysarthries la voix apparaît trop grave ou trop aiguë, rauque, scandée, explosive et parfois complètement éteinte (aphonie).

http://www.vulgaris-medical.com/

 

Fonctions exécutives

Anticipation, sélection d'un but, planification, organisation de la démarche, évaluation des résultats, formulation d'hypothèses différentes, autocritique, auto correction, souplesse mentale, persistance dans la tâche, capacité d'ajustement en cours de route, capacité d'adaptation aux changements. Fonctions qui sont non spécifiques mais essentielles à tout comportement dirigé, autonome et adapté et qui peuvent être perturbées par une atteinte frontale cortico-sous-corticale affectant les mécanismes de contrôle et de régulation de l'activité motrice, cognitive ou émotionnelle. Elles dépendent de l'intégrité de la région préfrontale.

 

Terminologie de neuropsychologie et de neurologie du comportement. Recherche et réd. Louise Bérubé., Les Éditions de la Chenelière Inc., c1991, p. 22

 

Héminégligence

Incapacité de percevoir ce qui est situé d'un côté sans atteinte motrice ou sensorielle de l'oeil.

BLOUIN, Maurice, Caroline Bergeron et al. Dictionnaire de la réadaptation, tome 1 : termes techniques d'évaluation, Québec, Les Publications du Québec, 1995, 130 p., p. 37.

 

Logorrhée

Débit élocutoire abondant et souvent accéléré se rencontrant au début de l'évolution de certaines formes d'aphasie de Wernicke.

Source BÉRUBÉ, Louise. Terminologie de neuropsychologie et de neurologie du comportement, Montréal, Les Éditions de la Chenelière Inc.,1991, 176 p., p. 61.

 

Paraphasie

Langage incorrect appelée également jargonaphasie, entraînant l’altération et le remplacement de mots par d’autres mots, et s’accompagnant d’anomalies de syntaxe (relations entre les mots), s’observant au cours de certaines maladies comme les aphasies ou modifications du langage suite à un problème cérébral, mais sans atteinte anatomique du pharynx ou de la langue.

.http://www.vulgaris-medical.com