L’aphasie progressive

L’aphasie progressive s’installe insidieusement, le premier symptôme étant habituellement le manque du mot.  Les personnes atteintes d’aphasie progressive primaire ont généralement une très bonne conscience de leur trouble du langage, ce qui génère beaucoup de frustration et est source d’anxiété devant  la probabilité d’une détérioration plus globale de leurs capacités cognitives.

On distingue deux types d’aphasies progressives : l’aphasie de type non fluent, et l’aphasie de type fluent.

Chez la personne atteinte d’aphasie de type non fluent, le débit verbal est de plus en plus réduit, allant jusqu’au mutisme. Des éléments de dysorthographie sont notés dans le langage écrit qui se détériore progressivement lui aussi.

Chez la personne atteinte d’aphasie de type fluent, on observe une logorrhée, du jargon, des troubles importants de la compréhension orale et écrite ainsi que des troubles de la lecture à haute-voix et de la répétition.